VIADER, Roland (2003) : L’Andorre du IXe au XIve siècle. Montagne, féodalité et communautés

La Fundació Julià Reig collabora au financement de l’édition de la thèse doctorale de Roland Viader, parue dans la collection Tempus des Presses Universitaires de l’Université de Toulouse Le Mirail, L’Andorre du IXe au XIVe siècle. Montagne, féodalité et communautés (2003).

Docteur en histoire médiévale, Roland Viader est actuellement chercheur au Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) et professeur à l’Université de Toulouse.

Dans sa thèse doctorale L’Andorre du IXe au XIVe siècle, Viader bouleverse les classiques représentations du Moyen Âge andorran, l’histoire traditionnelle des origines de la coprincipauté. Ainsi, il explique comment fut structurée la cohésion du peuple andorran, et le poids de cette cohésion dans la configuration des institutions. Tout bien considéré, il parle des premières manifestations d’une manière de faire andorrane, d’une identité qui a perduré dans le temps.

Le plus significatif de cette étude sont les stratégies des populations et des élites andorranes, plus capables que ce que nous croyions jusqu’à présent d’agir sur le devenir institutionnel de l’Andorre. Bon nombre de chapitres sont consacrés à relativiser l’importance des pariages et à démontrer comment furent construites des situations et des faits qui perdurent encore. La naissance du Consell de la Terra (Conseil de la Terre) dévoile beaucoup d’éléments relatifs à la nature des conflits sociaux internes, plus que sur les conflits avec les seigneurs.

Documents joints :