CODINA, Olivier (2005) : De fer et de laine : économie et société des vallées andorranes de 1575 à 1875

Le 9 mars 2006 fut présenté l’ouvrage De fer et de laine, les vallées andorranes du XVIe au XIXe siècle, thèse doctorale d’Olivier Codina, dirigée par Gilbert Larguier, de l’Université de Perpignan.

L’auteur, Olivier Codina, est docteur en histoire et travaille au département de recherche historique du Patrimoine Culturel de l’Andorre. Dans le cadre de ses fonctions, il participe au programme Homes de Ferro (Hommes de fer) qui a pour but l’étude de la sidérurgie andorrane depuis une perspective pluridisciplinaire.

Cette thèse est le résultat de 10 ans de recherches. Elle contemple une partie de l’histoire de l’Andorre plutôt longue, 4 siècles, qui n’avait pas encore été étudiée avec toute la profondeur et la rigueur nécessaires. À travers l’étude et l’analyse d’une multitude de documents jusqu’ici inconnus, l’auteur contribue à remplir un vide et aide à mieux comprendre tous les processus économiques et sociaux que vécurent nos ancêtres.

Cette thèse met en évidence que, contrairement à ce que l’on croyait, l’Andorre de la fin du Moyen Âge n’était nullement statique mais que, au contraire, elle s’adaptait aux changements constants, aussi bien politiques que sociaux, que connaissaient les communautés voisines ; des changements qui ont trait à l’organisation de la famille, de la société, aux institutions ainsi qu’aux différentes formes d’exploitation en constante évolution. La forte économie d’élevage du moment favorisa la formation d’une oligarchie qui sut utiliser les possibilités que lui offrait une économie de haute montagne pour renforcer un commerce actif transfrontalier et, plus tard, se lancer dans le développement de la sidérurgie en Andorre.

Sommaire